APPRENDRE A CIEL OUVERT

Dernière mise à jour : 5 sept. 2021

Apprendre à ciel ouvert est un choix pédagogique où la salle de classe est la nature avec son infinie gamme de matériaux naturels MULTIFORMES ET MULTICOLORS.


Les recherches indiquent que l’enfant accède au monde par ses sens, qu’il apprend avec ses émotions et tout son être.


Dans la pédagogie par la nature, l’apprentissage se fait par les différents canaux sensoriels, il s’inscrit dans leur esprit et dans leur mémoire. Ces apprentissages seront significatifs car ils auront été créés au travers des explorations concrètes par les sens ; ils s’inscriront donc pour la vie.


LA NATURE est une source inépuisable d’inspiration et de création, pour les enfants et pour les adultes.


L’école hors murs donne lieu à des projets pédagogiques riches en expériences, en créations et en émotions. L’apprentissage dans la nature s’acquiert par l’exploration et la curiosité innée avec laquelle les enfants explorent et découvrent leur environnement. Le contact avec la nature facilite et renforce donc l’apprentissage.


L’enfant se trouve ainsi au centre de son propre apprentissage, ce qui accroît les capacités cognitives, psychomotrices, sociales des enfants tout en renforçant leur intelligence émotionnelle.


« La nature nous offre des possibilités d'expériences multiples, complète et pleines de sens. […] Ce que l'on voit, touche, sent, entend et goûte laisse des traces permanentes dans le cerveau, traces qui forment la signification d'un terme ou d’un concept. »

- Sarah Wauquiez, Nathalie Barras et Martina Henzi (SILVIVA, 2019).

L’école à ciel ouvert, page 13. Neuchâtel, Suisse et Ornans, France : Salamandre


D’un autre côté, apprendre dans la nature offre à l’enfant un sentiment d’épanouissement, de joie, d’harmonie, de motivation et de liberté. Il perçoit le plaisir d’apprendre de cette manière ce qui lui permet de découvrir et reconnaître le milieu naturel où il vit.


L’enfant pourra aussi établir des relations d’amour et de respect avec ce milieu naturel. Or, il est très important de sensibiliser les enfants dès leur plus jeune âge à l’amour et au respect de la nature qui les entoure.


Par ailleurs, nous réalisons aujourd’hui que l’homme a causé de graves problèmes environnementaux et qu’il a transformé son écosystème. A l’heure actuelle, ce processus semble s’accélérer et le monde entier en souffre les conséquences.


L’éco-éducation peut également faire naître chez les enfants et les jeunes une conscience et une identité écologique, pour faire d’eux, les futurs citoyens responsables dont notre planète a tant besoin.


L’école à ciel ouvert, la pédagogie par la nature et/ou la « pédagogie verte » - terme créé par la psychologue Heike FREIRE- sont des alternatives pédagogiques d’une grande valeur et d’une efficacité didactique et éducative.


Ce système d’enseignement est apparu en Angleterre il y a trois décennies et a déjà séduit de nombreux parents d’élèves, ainsi que de nombreux pédagogues.


Depuis les années 90, des pays du Nord d’Europe - comme par exemple la Norvège, le Danemark, l’Allemagne – appliquent ce concept. Cette approche pédagogique a d’ores et déjà prouvé sa grande efficacité et a donné pleine satisfaction tant aux élèves, qu’aux enseignants, ainsi qu’aux parents ou à toutes les personnes impliquées dans le projet.


L’équipe pédagogique de l’École Polyglotterz souhaite intégrer cette innovation pédagogique à son programme et cette philosophie écologique dans laquelle elle se retrouve. L’Ecole a donc choisi d’appliquer dès à présent dans ses ateliers et projets pédagogiques la pédagogie par la nature et l’apprentissage dans la nature.


Nous avons été inspirés par les différents mouvements, associations et concepts des pédagogues et des personnes engagées dans cette méthode, notamment par les travaux de la psychologue Heike FREIRE, auteur du livre « Eduquer en vert ».


« La pédagogie verte est un ensemble de concepts d’idées et des stratégies pour accompagner le développement humain, cultivant notre lien inné d’amour envers la terre et tous les êtres qui l’habitent. J’invente ce concept, dans mon premier livre" EDUCAR EN VERDE « Je m’inspire de l’auteure suisse : Alice MILLER, qui parle de la pédagogie noire et blanche et d’autres auteurs …" Heike FREIRE

Enfin, dans le contexte sanitaire actuel, depuis l’apparition du COVID 19, les enfants ont été

temporairement enfermés entre les murs, coupés du contact avec la nature. Ce contexte a favorisé un rapprochement avec d’autres activités telles que la télévision, la tablette et des jeux vidéos.


Le digital est devenu omniprésent au sein des familles ainsi qu’à l’école où le tableau électronique et les écrans sont des outils méthodologiques fréquemment utilisés comme instruments d’apprentissage scolaire.


S’il faut reconnaître les avantages de l’utilisation des nouvelles technologies dans l’enseignement, il faut également reconnaître que ces outils contribuent malheureusement à la sédentarisation des jeunes et les enfants, ce qui conduit dans certains pays déjà à de graves problèmes d’obésité infantile. Les experts estiment que cela se répercute tant sur leur santé physique, qu’émotionnelle.


Il est donc primordial d’encourager les enfants à sortir afin qu’il puisse jouir et se réconcilier avec la nature, d’offrir aux enfants une école et une éducation où leur intelligence cognitive et corporelle se connectent pour apprendre avec la nature comme salle de classe.


La présente réflexion est également une invitation aux enseignants motivés par cette approche pédagogique, pour qu’ils osent sortir des murs de la classe et de l’école, qu’ils osent sortir avec leurs élèves et faire la classe dans la nature et avec la nature.


A nous de faire en sorte que l’école devienne un véritable acteur dans le changement de conscience et d’identité écologique de nos générations, afin qu’elles puissent travailler à préserver la planète dans des conditions saines où toutes les espèces vivantes peuvent vivre en pleine santé et harmonie.

Il ne suffit pas de se demander "Quelle planète laisserons-nous à nos enfants ?" : il faut également se poser la question : "Quels enfants laisserons-nous à notre planète ?" Pierre Rabhi

Gladys Santander, pédagogue et chercheuse spécialisée dans les nouveaux systèmes d'apprentissage scolaire